L’emploi de diététicienne

Selon l’article L 43/1-1 du code de la Santé, le diététicien dispense des conseils nutritionnels et sur prescription médicale, participe à l’éducation et à la rééducation nutritionnelle des patients par l’établissement d’un bilan diététique personnalisé et une éducation diététique adaptée. Les diététiciens contribuent à la définition, à l’évaluation et au contrôle de la qualité de l’alimentation servie en collectivité, ainsi qu’aux activités de prévention en santé publique relevant du champ de la nutrition.

 

Emploi et recrutement de diététicienne 

L’environnement de l’emploi de diététicienne

Les diététiciens et les diététiciennes sont amenés à exercer leur travail dans la restauration collective que l'on retrouve dans les centres de vacances, les cantines scolaires, les restaurants d’entreprises, et les centres de formation sportifs. 

Il sont également sollicités pour l'élaboration de menus dits "normaux" et spécifiques dans les hôpitaux, cliniques et établissements de soins. En concertation avec les cuisiniers et les médecins, ces professionnels de la nutrition, en fonction des préconisations, établissent des menus sans sel, hypocalorique et propres à des patients affectés par certaines pathologies.

Les diététiciens peuvent également exercer dans les spas, les thalassothérapies et les centres de remise en forme toujours en collaboration et en concertation avec les autres corps de métiers évoluant dans ces structures. 

L'emploi de diététicien peut également se pratiquer dans un cabinet privé dans lequel il accueille des particuliers qui viennent le solliciter pour une problématique alimentaire personnelle telle que le diabète, le surpoids, la maigreur... Il pourra selon les circonstances, proposer la mise en place d'un régime et préconiser des conseils pour aider ses clients à retrouver un régime nutritionnel équilibré

Les fonctions et les qualités de l’emploi de diététicien

Les diététiciens, selon leur environnement de travail, effectuent des tâches différentes. En établissement de soins, ils établissent des menus personnalisés et s'assurent du respect sanitaire pour le stockage de la nourriture.

En restauration collective, ils ont vocation à proposer des menus équilibrés. De plus en plus de contraintes apparaissent pour la confection des repas, notamment dans les cantines scolaires. Les commissions municipales et parentales veillent à l'utilisation croissante de produits issus de l'agriculture biologique et/ou d'approvisionnement local. Il reviendra au diététicien de s'assurer que ses préconisations soient en adéquation avec ces exigences.

Dans la recherche pharmaceutique ou agroalimentaire, ces professionnels de la nutrition participent à la conception de nouveaux produits comme des produits dits diététiques ou de régime et établissent des études sur des sujets liés à l’alimentation.

Dans le domaine libéral, il met en place des régimes selon le cas de ses clients (surpoids, diabète etc) et les conseille sur l’alimentation et les réflexes à adopter.

 Le diététicien ou la diététicienne devra être à l'écoute de ses clients, et faire preuve de diplomatie et de disponibilité surtout dans l'exercice du métier en cabinet privé.
Ils devront également être rigoureux, organisés et savoir communiquer notamment avec tous les autres intervenants professionnels que ce soit dans les centres médicaux ou en restauration collective.

La formation pour accéder aux offres d’emploi d’une diététicienne

Après un bac S ou ST2S, il est possible de s’orienter vers une formation en 2 ans :

  • BTS Diététique
  • DUT Génie biologique spécialisation diététique

Les bac+4 sont très recherchés, pour ce faire, un DUT est plus adapté qu’un BTS pour poursuivre une formation.

L’évolution et le salaire de l’emploi diététicienne

Un diététicien en hôpital peut évoluer vers des fonctions d’encadrement comme surveillant puis chef de service diététique. Il peut également se présenter au concours du professorat d’économie sociale et familiale (ESF) et à certains concours paramédicaux.

La rémunération n’est pas la même en fonction du secteur dans lequel le diététicien exerce.

Dans le secteur public :

Un diététicien peut être rémunéré 1 600 euros brut en débutant. 

Dans le secteur privé :

Tout dépend de sa clientèle et du montant libre de ses honoraires. Mais en général, la rémunération est plus élevée et ses honoraires varient entre 25 et 35 euros en Province, et entre 40 et 60 euros en Région parisienne.

Les métiers associés :